Présentation du staff de l’équipe de France

Le premier camp de l’équipe de France arrive ce week-end et après avoir interrogé le sélectionneur, Catch Is Good vous propose une interview des différents membres du staff.

Cécile COURTELLEMONT : Graphiste de l’équipe de France

Qui es-tu?

Je suis très intimidée par cette question. Je suis aussi une alcoolique notoire (merde, ma mère va surement lire cet article, c’est pas vrai maman), sinon j’ai 24 ans et je suis poursuiveuse chez les Paris Frog Quidditch. J’ai commencé avec eux il y a 3 ans, après avoir découvert le quidditch et fait une demi-saison avec les Rouen Skrewts. Je suis webdesigner dans la vie civile, et designeuse de maillots à temps perdu, pour diverses équipes françaises et européennes, avec toujours beaucoup de projets sur le feu. Bref, je suis débordée.

Quel sera ton rôle en tant que graphiste de l’EDF?

Un soir, Cédric m’a dit « tu peux faire une jolie mise en page pour la charte équipe de France ? » Et j’ai dit ok. Et puis le lendemain il m’a dit « tu peux faire une affiche pour annoncer le staff équipe de France ? » Et j’ai dit ok. Et puis après il m’a dit « tu peux faire une affiche pour annoncer que tu seras la graphiste officielle de l’équipe de France ? » Et j’ai dit lol. (J’en profite pour préciser que la réalisation du maillot de l’équipe de France ne fait pas officiellement partie de mes fonctions, puisque ce n’est pas le staff EDF mais bien le bureau de la Fédé qui aura le dernier mot là-dessus, moi ce sera plutôt des photos de couverture d’event Facebook, des petites affiches et autres menues tâches ponctuelles). On m’a aussi demandé de faire des photos aux camps EDF, mais je suis graphiste et pas photographe alors je ne sais pas si ça compte…

Comment vas-tu tenir la pression?

Comment tenir la pression ? Bah dans une pinte voyons ! (blague copyright Jennifer, meilleure comique du monde, tmtc). En tant que graphiste de l’edf, je n’ai pas franchement de pression. Globalement on ne m’a pas annoncé de travail qui serait insurmontable, et du moment que j’arrive à glisser les demandes du staff EDF dans mon planning, ça devrait bien se passer. Il y a plus d’enjeux par rapport au maillot équipe de France, pour lequel j’ai prévu de proposer un design. L’histoire est un peu rigolote, parce qu’à la base il y a rien d’officiel, c’est juste que j’ai plus ou moins été plébiscitée pour le faire. Du coup j’ai une cinquantaine de personnes qui ont liké un commentaire Facebook, et à satisfaire, c’est chaud. Enfin bon, apparemment je ne pourrai pas faire plus mal-aimé que celui de l’année dernière. 

Denis JOURDAN : 1er adjoint et team manager

Comment t’intitules-tu?

Denis, Titans Paris Quidditch – Olympiens cette saison. Je débute ma 5ème saison.

Quel sera ton rôle en tant que 1er adjoint de Cédric et team manager de l’équipe de France?

Mon rôle sera d’épauler au mieux Cédric dans sa tâche et de le seconder lors des matchs. En tant que responsable d’équipe, ma responsabilité est partagée avec Antoine : nos rôles vont être de préparer au mieux les camps de l’équipe de France d’un point de vue logistique, d’aider les gens dans leurs déplacements et logements mais aussi de prévoir des matchs amicaux avec les autres nations, dans la mesure du possible, le calendrier étant déjà bien chargé cette saison pour les clubs.

Quelles ont été tes premières missions?

Mes premières missions ont été communes avec Cédric et Antoine, à savoir la rédaction de la charte de l’équipe de France et la validation d’une fiche de route pour la saison pour donner un cap au nouveau souffle que prend l’organisation de l’équipe.

Tu es présent depuis quelques années maintenant dans l’organisation de l’équipe de France. Quels sont les apports de Cédric au sein de cette dernière et vois-tu une évolution depuis qu’il est arrivé?

 Les apports de Cédric, selon moi, sont les cadres qu’il nous donne en terme d’attentes vis à vis du staff et des joueurs, ce que je n’avais pas réussi à m’imposer lors des années précédentes. On peut déjà voir, sur le papier, que le 1er camp est une réussite avec une quarantaine de participant.e.s, ce qui n’a jamais été le cas avant. On verra sur la longueur mais pour le moment on n’entend pas de mauvais sons de cloches, j’espère que ça continuera.

 

Thibaut PLASSE : 2ème adjoint de l’entraîneur de l’équipe de France

Qui es-tu? Quelle expérience as-tu dans le domaine du coaching ?

Je m’appelle Thibaut, j’ai commencé le quidditch il y a 4 ans, j’ai cofondé l’équipe des Rouen Skrewts, que j’ai coachée pendant 2 saisons, puis j’ai coaché l’équipe de Lille Black Snitches pendant 1 an et demi.

Quel sera ton rôle en tant que 2e adjoint de Cédric?

Mon rôle sera d’aider le sélectionneur dans ses tâches, de l’aider à évaluer les joueurs, les équipes adverses, proposer des stratégies ou des exercices pour les camps … Sur l’ensemble du staff, je suis le seul à n’avoir eu aucun lien avec l’équipe de France jusqu’ici, je suis là pour apporter un vent de fraîcheur et un point de vue extérieur à ce qui se faisait par le passé.

Quelles ont-été tes premières missions ?

Notre première mission à tous a été de regarder l’ensemble des matchs de l’équipe de France ces deux dernières années et d’analyser ses points forts et ses points faibles.

Interviendras-tu lors du premier camp EDF ce week-end?

Oui! Je serai présent pour l’ensemble du camp. Ça va être un kif incroyable de donner des consignes à des joueurs qui font trois fois mon poids.

 

Célie JOSSE-CHEVROLLIER : 3ème adjointe de l’entraîneur de l’équipe de France

Qui es-tu ? Quelle expérience as-tu dans le domaine du coaching ?

Je m’appelle Célie, j’ai 25 ans, bientôt 4 ans de quidditch dans les pattes et j’aime un peu trop les mustélidés, surtout les ratels. Sérieusement renseignez-vous sur le ratel, cet animal est fantastique ! Ça sera ma deuxième année en tant que coach adjointe des Hermines. Entre temps, j’ai eu l’occasion de m’entraîner régulièrement avec Lyon et les Titans, ce qui m’a permis de diversifier mes propres méthodes en apprenant de celles des autres.

Quel sera ton rôle en tant que 3e adjointe de Cédric?

Mon rôle sera l’aide à la sélection des joueuses et des joueurs de l’Équipe de France, la construction d’un type de jeu conjointement avec le sélectionneur et les autres adjoints et une attention particulière pour les joueuses françaises dont je souhaite mettre les nombreuses et très grandes qualités en avant.

Quelles ont été tes premières missions ?

Nous avons tout d’abord analysé les matchs et résultats sportifs de l’Équipe de France aux European Games ainsi qu’à la Coupe du Monde, en notant ses points forts comme ses points faibles. Nous nous sommes également mis d’accord sur la direction tant du staff que de l’équipe pour cette année, puis avons déjà commencé à repérer quels talents nous souhaiterions retrouver lors des entraînements.

Tu étais membre de l’équipe de France l’année dernière. Est-ce que cela a été un atout pour effectuer tes premières missions ?

Être membre de l’Équipe de France et donc la suivre de l’intérieur a certainement été un atout pour me positionner dans mon rôle cette année, c’est une expérience riche qui m’a aidée et m’aidera certainement encore à accomplir les objectifs que le staff s’est fixé cette année !

Antoine BAILET : Team manager de l’équipe de France

Qui es-tu? Quelle est ton expérience dans le quidditch?

Salut, je m’appelle Antoine, et j’entame ma quatrième année de quidditch au sein de l’équipe des Frog dont je suis le capitaine.

Quel sera ton rôle en tant que team manager de l’équipe de France?

Mon rôle en tant que manager est d’assurer l’organisation de la logistique de l’équipe de France, que ça soit au cours des prochaines compétitions ou lors des camps EDF, ainsi que d’être en relation avec les managers des autres équipes nationales notamment en vue de faire d’éventuels matchs amicaux. Les relations avec la FQF sont également importantes afin de faire part de nos besoins.

Quelles ont-été tes premières missions?

Ma première mission concerne un événement qui est sur le point d’arriver : le premier camp Équipe de France. Il s’agit d’un moment important car il y aura un grand nombre de présents, notamment de personnes venant de l’extérieur de l’île de France. Du coup il faut gérer le matériel pour le camp, l’hébergement des joueurs, l’organisation des repas, du social…

Est-ce un avantage d’être mi-chauve pour être respecté en équipe de France?

Hélas non car c’est une différence avec Cédric. Du coup j’ai peur de n’être que mi-respecté quand lui sera complètement respecté. Mais bon heureusement Denis est dans la même situation que moi!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *